Découvrez les marais salants de Guérande

Publié le : 25 juin 20214 mins de lecture

Avez-vous déjà une idée sur la manière dont les sels sont produits ? Pour commencer, il convient de souligner qu’il en existe 3 types, dont le sel ignigène, le sel de gemme et le sel de mer. Compte tenu de leurs nominations, il est évident que chacun a ses propres particularités en termes de processus de fabrication et d’extraction. 

Le mode d’extraction de chaque type de sel

Le sel ignigène et de gemme sont obtenus à partir de la transformation de la même matière première, les saumures. C’est la localisation de ces derniers qui les différencient l’un de l’autre. Celui du sel ignigène est extrait sous les forages. Contrairement au sel de gemme qui se trouve en surface ou dans des mines souterraines sec. Ensuite, l’obtention des sels cristallins des 2 types se fait par différents traitements mécaniques successifs à savoir la purification, la cristallisation et le séchage. De même, de nombreux produits chimiques tels que la soude, le gaz carbonique et la chaux y sont incorporés pour que la matière de base ne se précipite pas dans les conduites de production laissant des tartes destructrices. Enfin, le sel de mer est obtenu par évaporation des sels des lagunes naturelles ou des bassins salants artificiels. Comme c’est le cas d’ailleurs des marais salants de Guérande.

Historique des marais salants de Guérande

Les marais salants de Guérande sont des bassins artificiels. Dans cette saline, la récolte de sel se fait manuellement. Ceci dit, tous les travaux de productions sont exécutés artisanalement par les paludiers. En outre, ces marais s’étendent sur une surface de 2 000 hectares et encerclent 9 communes du département de la Loire-Atlantique. Ce qui a d’ailleurs donné le nom de la commune en presqu’île guérandaise. Vue à vol d’oiseau, le site ressemble à une mosaïque composée de petits cubes délimités naturellement par des sables blancs. Par ailleurs, les marais de Guérande ont bénéficié de nombreux mérites de la part de plusieurs organisations environnementales de taille et sont reconnus comme un patrimoine unique. 

Les points forts des marais salants de Guérande 

Comme dit précédemment, le site de Guérande est réputé pour être un système de production salicole écoresponsable. En effet, les paludiers profitent de la succession naturelle des marées basses et hautes pour en faire une source d’énergie électrique pour assurer leurs activités. De même, les environnants du lieu sont nettement préservés et bien soignés. Pour preuve, la saline de Guérande a obtenu le Label Paysage en 1992. Enfin, le site fait partie du réseau européen Natura 2000 et pourrait même être reconnu comme Réserve de Biosphère par l’UNESCO d’ici peu.

Plan du site